BTS’19 : La prise de note en 5 tips.

Hello !

Aujourd’hui je reviens un peu tardivement car la journée a été compliquée. Je m’explique : j’étais en balade au bord de la mer lorsque mon téléphone est tombé. Résultat : il est mort, entraînant avec lui mes brouillons de l’article. Il a donc fallu que je réécrive tout… 

Important : Il y a des changements à noter concernant l’ordre des articles : je ne parlerais malheureusement pas de mon job chez Playmobil maintenant pour des raisons personnelles. A la place, l’article Night routine sera avancé.

Bon arrêtons cette mini- storytime et concentrons-nous sur le sujet du jour. Aujourd’hui, je m’attaque aux tips qui m’ont aidé pendant mes deux années de BTS avec la prise de notes.

1) Mon histoire avec la prise de note

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours adoré prendre des notes pour aller plus vite et surement par flemmardise. Je me souviens qu’à l’époque, c’étaient mes profs de collège (en 3ème) qui m’avait initiée en m’expliquant que ce serait plus simple pour les cours de lycée que d’écrire tous les mots.

Alors oui, au début, c’était bancal : j’écrivais en prise de note une fois sur deux en confondant les abréviations, parfois je n’arrivais pas à me relire ou encore pire impossible de comprendre le sens du mot ou de la phrase que j’avais écrit à l’origine.

Mais comme beaucoup de chose, je pense que c’est une question d’habitude et de méthodes : aujourd’hui je n’imagine pas un cours sans prise de note et je suis même piégée depuis que je prends mes notes sur l’ordinateur car certains symboles que j’utilisais, n’existent pas.

Pour moi, il est très important d’assimiler son cours et recopier sans comprendre n’aide pas. Personnellement ça me permettait de suivre mieux car comme je passais moins de temps à écrire, je pouvais passer plus de temps à écouter. Je peux vous garantir que c’est très utile, encore plus en post bac.

2) Le matériel : papier ou ordinateur ?

Prendre des notes, c’est avant tout avoir le choix. Cette technique permet vraiment un gain de temps mais seulement si elle est maîtrisée. Alors non, tu n’es pas obligé de prendre des notes sur un ordinateur. L’important est de trouver l’outil qui vous corresponds. Que ce soit un ordinateur, une tablette, un cahier ou même un notebook, il n’y a pas de normes.

Par exemple, je prends mes notes depuis des années sur du papier. A la fin de mon BTS, j’ai testé les notes via google drive et parfois avec samsung notes. Pour cette année, j’ai décidé de prendre mes notes sur l’ordinateur.

Le conseil que je peux vous donner est d’essayer les différents supports pour trouver laquelle vous corresponds le plus.

3) Préparer ses cours

Un des points essentiels pour moi est de préparer ses cours. Je m’explique : on est lundi, je sais que je vais commencer un nouveau chapitre. J’ai eu le week end pour préparer ma fiche “SOMMAIRE”, histoire de m’aider à trier les informations importantes comme les définitions/ mots clés ou le plan.

Vous me connaissez, j’adore préparer des petites surprises. Vous pouvez donc dès maintenant télécharger mon modèle “sommaire green” ici.

4) Utiliser des abréviations

Les abréviations, c’est 1/3 du travail. Chacun doit trouver sa propre méthode, ses propres tips pour s’y retrouver. Mais j’avais envie de vous partager certaines des miennes :

Par exemple, le mot “Communication” = communicat°. De même, j’utilise beaucoup de symbole. Par exemple “↗ = augmentation, évolution. Enfin, j’utilise beaucoup les symboles mathématiques du style Σ = ensemble, ≠ = est différent ou encore ≈ = environ

J’utilise aussi souvent →, , ou encore pour séparer mes pensées. J’essaie un maximum de structurer mes notes quitte à prendre plus de lignes pour écrire.

Dernière chose, je ne fais jamais de phrase construite. Par exemple au lieu d’écrire “L’évolution des médias est un champ immense qui touche à l’évolution des mentalités collectives”, j’écris : “l’↗ des médias = champs immense ⇒ touche à l’↗ des mentalités”.

5) Les couleurs, les styles et les polices

L’un des conseils que j’utilise le plus au quotidien est de travailler la mise en page avec des polices ou des couleurs distinctes. Par exemple, comme je vous l’ai indiquer dans l’article “mon organisation minimaliste”, j’ai toujours avec moi six surligneurs (ou plus). Ça permet de purifier mon cours en mettant seulement les éléments importants en évidence.

Autre exemple, le code couleur. Durant ses années, j’ai pu mettre au point un code couleur et un plan bien définit :

  • Rouge : titre de la leçon, chiffres romains (I-II-III…)
  • Vert : lettre (A-B-C…) & vocabulaire
  • Noir : chiffres numériques (1-2-3…)
  • Bleu (à l’écrit seulement) : cours

Enfin, je mets énormément en page par la suite. Je vous ai fait une capture d’écran d’un de mes cours :

Je précise que j’imprime mes cours et que je mets le stabilo ensuite pour que ça ne bave pas.

 

Voilà, j’espère que l’article vous aura plu !

On se retrouve demain pour un night routine !

Posted by

Romane, 19 ans, étudiante en communication. Passionnée par l’écriture et la photographie, je lance mon blog en 2014. ------------ > Blog : https://romysdaily.wordpress.com/ >E-mail : romysdaily@gmail.com > Réseaux : romys_daily

Laisse moi un petit commentaire ♡

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s